Polémiquons

Débats et polémiques sans censure
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 notes à l'école

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: notes à l'école   Lun 18 Sep - 10:57

Les genevois devront bientôt voter pour ou contre la réintroduction des notes à l'école, ainsi que la possibilité de refaire l'année en cas de lacune.

Qu'en pensez vous ?

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
innesma

avatar

Nombre de messages : 15
Age : 39
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Lun 18 Sep - 13:28

Perso,
je suis POUR, car pour moi les évaluation reste vague, ceci dit ma fille ne me ramène pas encore d'évaluation, alors je me doit de rester un peu en retrait sur ce sujet.

Que préferiez vous les maman,avec les enfants scolarisé ? Les notes ou les évaluations ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sioban

avatar

Nombre de messages : 1243
Localisation : Genève
Date d'inscription : 27/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Lun 18 Sep - 14:30

Je suis aussi favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louise

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Lun 18 Sep - 19:56

Les notes ici sont de 0 à 6 et 4 c'est la moyenne, 5 c'est bien, 5.5 très bien, 6 excellent.

L'évaluation pour une note 5.5 ou 6 est-elle la même que pour une note 4 par exemple ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epiapres

avatar

Nombre de messages : 562
Localisation : Carouge
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: notes à l'école   Lun 18 Sep - 20:40

Moi, je suis contre les notes.

Pour les bons élèves, c'est valorisant, mais pour ceux qui ont de la peine, c'est vraiment le chemin vers la vie de "mauvais élève".

J'aime pas le concept.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Lun 18 Sep - 21:20

epiapres a écrit:
Moi, je suis contre les notes.

Pour les bons élèves, c'est valorisant, mais pour ceux qui ont de la peine, c'est vraiment le chemin vers la vie de "mauvais élève".

J'aime pas le concept.
pareil pour moi, pour les memes raisons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 20 Sep - 18:03

hihihi a écrit:
epiapres a écrit:
Moi, je suis contre les notes.

Pour les bons élèves, c'est valorisant, mais pour ceux qui ont de la peine, c'est vraiment le chemin vers la vie de "mauvais élève".

J'aime pas le concept.
pareil pour moi, pour les memes raisons

oui mais quelle est l'alternative à ce concept ?

Citation :
Les notes ici sont de 0 à 6 et 4 c'est la moyenne, 5 c'est bien, 5.5 très bien, 6 excellent.

L'évaluation pour une note 5.5 ou 6 est-elle la même que pour une note 4 par exemple ?

oui, comme un 1 et pareille qu'un 3.5 l'évaluation est acquis pas acquis, enfin l'année passée était ajouter un acquis avec aisance...bref pas de gris, soit tu sais soit tu sais pas...pas de vision d'un travail fait même si ce n'set toujours pas acquis, ou d'une baisse de performence à moins de décrypter l'épreuve de a à z, soit accessible uniquement aux parents francophone et encore capable de suivre le niveau de l'élève

de plus on ajoute une évaluation personnel de l'enseignant qui selon moi est une porte plus grande aux affinités personnels en cause.

A la fin de 2 années scolaire du calendrier où l'on parle quand même de 6 degré, l'élève à la possibilité de prolonger en une année supplémentaire qu'il peut aussi faire dès la première année...soit il double plus, il prolonge. Techniquement cela ne change rien puisque l'enfant change de classe...mais cela amène encore une plus mauvaise acceptation parce qu'aujourd'hui on ne double plus !!! L'enseignant doit alors être très convainquant pour prolonger l'année puisque le parent est consulté...

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
STEPHI

avatar

Nombre de messages : 565
Localisation : Plan les ouates
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 20 Sep - 20:32

Fro a écrit:
hihihi a écrit:
epiapres a écrit:
Moi, je suis contre les notes.

Pour les bons élèves, c'est valorisant, mais pour ceux qui ont de la peine, c'est vraiment le chemin vers la vie de "mauvais élève".

J'aime pas le concept.
pareil pour moi, pour les memes raisons

oui mais quelle est l'alternative à ce concept ?


Je me disais la même chose !!! Avoir des appréciations du genre "insuffiant" ou "moyen" c'est pas plus valorisant pour ceux qui ont de la peine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louise

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Jeu 21 Sep - 18:35

C'est également pas valorisant pour ceux qui n'ont pas de peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 11:56

En tant qu'enseignante en classe primaire en France, j'ai vécu les 2 méthodes... Notes ou évaluation (acquis, non acquis, en cours d'acquisition)...

L'enfant en échec se sent en échec et inférieur, d'une manière comme d'une autre, malheureusement. J'ai pas vu que çà ait changé le schmilblick et que çà les ait plus valorisés....

En plus, çà reste évasif, acquis, non acquis et en cours d'acquisition... Acquis jusqu'à quel point ?

C'est la façon dont la note (le résultat) est rétrocédée à l'enfant, plus que cette dernière en elle-même qui est importante. Comment l'enseignant gère l'échec, que propose-t-il ? Aborde-t-il positivement les erreurs faites ? Valorise-t-il ce qui est réussi chez les enfants en difficultés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 15:59

Je trouve très intéressante ta vision, et ça m'interesserait si tu pouvais dévelloper si tu trouve un moment sur les méthodes de valorisation ?

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 16:40

Fro a écrit:
Je trouve très intéressante ta vision, et ça m'interesserait si tu pouvais dévelloper si tu trouve un moment sur les méthodes de valorisation ?

Oui, je vais essayer de trouver un peu de temps pour çà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 20:36

j'ai un exemple précis qui me vient en tête.

Dans la dernière école où j'étais, en France donc, nous appliquions le système "acquis "non acquis" "en voie d'acquisition". Je dois dire que c'est la seule école parmi toutes celles où je suis passée, qui pratiquait ce système. Il y a beaucoup de réticence encore (tant de la part des enseignants, que des parents.)

Le directeur était très autoritaire et avait contrôle sur tout, y compris les listes de mots qui nous devions encore donner par semaine à apprendre aux enfants (des 7-8 ans) et que nous devions leur dicter une fois par semaine. (préhistorique, mais bon....)

J'avais un petit Hugo qui d'emblée, dès la rentrée des classes, m'a dit qu'il était nul en orthographe... Ok, c'était la catastrophe, le désespoir de sa mère qui devait lui enfoncer dans le crâne qu'il était irrécupérable... Bref !
Un problème monstre pour le gosse, déjà à la base.

Bien sûr qu'il aurait pu être l'année entière en "non acquis" avec un tel fonctionnement !
Mais chaque semaine, je prenais Hugo à part et nous regardions combien de mots corrects de plus il avait écrit... Si c'était déjà un de plus... je valorisais çà.

Je crois que les deux systèmes ne sont pas satisfaisants en fait, mais ils peuvent l'être tous les deux, si l'enseignant, se prend le temps, avec les enfants qui ont des difficultés monstres dans une matière, de regarder les petits progrès d'évaluation en évaluation...
Impliquer l'enfant aussi dans l'évaluation.... "Qu'est-ce que je veux atteindre cette fois ?" "Quel est mon objectif ?".... puis le laisser évaluer s'il est satisfait ou pas de son résultat et voir ensemble ce que l'on peut faire pour remédier et améliorer encore.

Hugo n'est pas devenu un champion d'orthographe, mais je me rappelle encore de ses yeux, quand nous évaluions ensemble ses avancées.... quand nous annoncions à sa maman comme il progressait lentement mais sûrement.

çà demande une implication des deux côtés : enseignant et parents.

Aussi, j'ai toujours hurlé quand un enfant m'a dit "je suis nul(le) en ...."... C'était interdit de prononcer çà dans la classe !
(je me rappelle assez que ma maman m'a martelé que j'étais comme elle, nulle en maths et en sport et j'avais ce sentiment d'avoir une maladie incurable... et donc j'étais nulle en maths et inexistante en sport... je le leur avais donné comme exemple d'ailleurs).

J'ai donné un exemple, mais je l'ai pratiqué dans les autres matières, avec d'autres enfants et aussi en collaboration avec l'instit spécialisée qui prenait de temps à autre mes élèves en difficulté.

Puis après y'a tout un autre truc qui est très intéressant de "l'essai-erreur" et d'apprendre par l'erreur... Notamment dans le cadre de projets de français par exemple... Où à partir d'erreurs grammaticales par exemple, on tire une règle de grammaire ensemble... On peut apprendre grâce à nos erreurs ! Chouette !

Voilà..... en gros . j'espère avoir répondu, mais c'est pas facile comme çà à développer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 21:55

si si ça dévelloppe bien...suis très intéressée par le fond du truc.

Actuellement, nous essaions de faire évoluer la prise en charge des mineurs autiste sur Genève, le grand projet dans toute la panoplie est celui d'avoir une école spécialisée dans le domaine qui ne reçoit que des enfants autistes. Projet d'ailleurs qui n'est pas acueilli à bras ouvert, mais qui n'est pas totalement refusé non plus.

La question que nous travaillons actuellement est le fonctionnement de l'école, bon on est très loin des acquis non aquis note ou pas note mais le fondement finalement est le même. Que l'enseignant soit finalement TEACH, ABA, sunrise ou autre méthode, la revendication de centralisé dans une seule école se base sur la disparité de la prise en charge. Surtout, que si le référent de l'enfant ne convient pas, ben actuellement ils vont juste se le tapper pendant 4 ans....le SMP (service médicaux pédagogique) refuse catégoriquement d'avoir des référents spécialisé dans un domaine, et ne veut que des généralistes...

Bref, je vais pas trop m'attarder sur tous le détails mais au final la question de base qui reste est de trouver sur quel point nous allons sélectionner les enseignants/référents d'une école spécialisée.

En revenant à l'enseignement pour enfants neurotypique, bref les classes primaires, il semble évident que ta méthode a été profondément bénéfique au petit Hugo, mais possiblement catastrophique pour Sofia ? ou peut-on estimer que le bon enseignant est bon pour tous ou du moins la majorité ?

Comment évaluer l'enseignant ? A l'heure actuelle on parle toujours d'évaluation de l'élève, quant à l'enseignant bon ou pas il repart toujours avec la même chose...

En admettant que je construise une école privée, je sélectionnerai à priori mes candidats sur le feeling que je ressens que leur profession est une profession de foi (je t'engage d'ailleurs) et non alimentaire. Mais si techniquement je dois me baser sur autre chose, mais qui soit mieux que la base d'un diplôme type, sur quoi se baser ?

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 21:58

excellent galipette
je mettrais bien ma fille dans ta classe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 22:05

Citation :
Mais si techniquement je dois me baser sur autre chose, mais qui soit mieux que la base d'un diplôme type, sur quoi se baser ?
l'approche que decrit galipette peut etre enseignee, tu peux donc la considerer comme technique.
si j'ai bien compris, independemment des notes et/ou evaluations, il s'agit pour l'enseignement de changer son regard sur le resultat ; comptabiliser et capitaliser les bonnes reponses plutot que de focaliser et souligner les erreurs.
je trouve l'approche excellente et 'ai vraiment de la peine a voir comment elle ne pourrait pas beneficier a tous les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Mer 4 Oct - 23:14

Fro a écrit:

En revenant à l'enseignement pour enfants neurotypique, bref les classes primaires, il semble évident que ta méthode a été profondément bénéfique au petit Hugo, mais possiblement catastrophique pour Sofia ? ou peut-on estimer que le bon enseignant est bon pour tous ou du moins la majorité ?

Comment évaluer l'enseignant ? A l'heure actuelle on parle toujours d'évaluation de l'élève, quant à l'enseignant bon ou pas il repart toujours avec la même chose...

En admettant que je construise une école privée, je sélectionnerai à priori mes candidats sur le feeling que je ressens que leur profession est une profession de foi (je t'engage d'ailleurs) et non alimentaire. Mais si techniquement je dois me baser sur autre chose, mais qui soit mieux que la base d'un diplôme type, sur quoi se baser ?

Puréeeeeeeeee ! Je suis un peu chamboulée là.... MAIS POSITIVEMENT !

J'ai "quitté" le métier depuis juin 2003..... et je disais que çà me manquait pas, que j'aimais plus du tout.... que c'était trop exigeant, trop dur, trop à devoir y laisser ses tripes et qu'il faut être moralement à 200% pour assumer...

Pis en foutant mon nez dans le post.... Je me rends compte que çà me manque (pas les soirées corrections et préps... Quelle horreur ! Mais le terrain me manque... bouhhhhhhhhhhhhhh ! Mais j'aurais jamais pensé avant d'écrire ici.)

Pour te répondre Fro... Notre grand manitou de l'époque avait ses défauts de dictateur mais quelquepart, il avait de chouettes idées.... On devait aussi s'évaluer nous même, dans notre boulot d'enseignant (et pas juste l'aspect relation enfant/prof, mais aussi la relation aux parents, aux collègues et tout....) et en parler avec lui après (évidemment tout le monde n'acceptait pas et ne faisait pas ! Tout comme le reste.... Les bonnes vieilles méthodes, y'en a qui s'y cramponnent et même moi parfois çà m'a servi). Je trouvais çà formidable personnellement et ce devrait être obligatoire.

Après actuellement les enseignants de maternelle et primaire en France sont formés pour être polyvalents à ce niveau d'enseignement (on nous martelait en formation qu'on doit être "bons en tout"....)... Ce qui ne veut pas dire qu'on le soit forcément... Mais on doit avoir un niveau minimum.

Après évidemment, t'as plus de capacités en fonction de tes goûts à pondre des projets et des choses pédagogiquement cohérentes.

C'est notre devoir d'être plus attentif encore à Hugo et son orthographe, à Sofia et ses problèmes de maths et de logique, à Marie-Caroline et ses difficultés à retenir une leçon.... Donc, faut voir les méthodes, les processus et remédier avec l'enfant à çà.

Logiquement faudrait remplir à la semaine une grille pour chaque avec des objectifs pour les aider à identifier leurs difficultés et des conseils pour y remédier... pis évaluer à la fin les progrès.

çà c'est dans l'idéal !

Techniquement ? Des gens qui ont le sens de l'observation, qui n'ont pas peur d'essayer, d'innover, quitte à se tromper et recommencer.... qui sont sensibles, pas avares en temps... pas accros, mordus aux programmes, mais aux besoins prioritaires des enfants.

J'sais pas... c'est pas très technique remarque. Dur ! J'y réfléchis.


PFFFFFFFFFFFF çà me fait bizarre.... mais çà me touche que vous écriviez çà. Mais j'avais mes limites comme tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Jeu 5 Oct - 13:38

L'approche pédagogique de Galipette est évidemment excellente et à encourager. Mais sur la question de l'évaluation, reste une question;

Si Hugo passe de 143 fautes d'orthographe par texte à 64, ce sera évidemment un progrès admirable. Mais peut-on donner un certificat de culture générale à une personne qui fait 20 fautes par paragraphe, ne sait pas faire des divisions ou situer le Brésil sur une carte du monde ? Laisser rentrer à l'Uni en math des gens qui n'ont toujours pas compris les intégrales ? Bref, juger les performances selon des objectifs personnel et non plus universels (ou cantonaux au minimum) ?

Je pense que les méthodes "modernes" d'enseignement sont bonnes, mais nécessitent un personnel d'autant plus nombreux et compétent... que l'Etat ne veut pas payer. Donc, soit on augmente l'encadrement scolaire, soit on utilise des méthodes "classique" qui ont tout de même pas si mal marché pendant un siècle. Mon grand-père a appris a écrire sans faute dans une classe de 35 élèves si je ne m'abuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Jeu 5 Oct - 15:26

Citation :
Mon grand-père a appris a écrire sans faute dans une classe de 35 élèves si je ne m'abuse...
euh ... ceci ne prouve pas que l'ancienne methode etait bonne pour TOUS les eleves ; et cela ne prouve pas non plus que ton pepe n'aurait pas appris a ecrire sans faute dans une classe d'aujourd'hui.

on apprend que ton ancetre etait bon en orthographe, et c'est tout. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Jeu 5 Oct - 17:13

hihihi a écrit:
Citation :
Mon grand-père a appris a écrire sans faute dans une classe de 35 élèves si je ne m'abuse...
euh ... ceci ne prouve pas que l'ancienne methode etait bonne pour TOUS les eleves ; et cela ne prouve pas non plus que ton pepe n'aurait pas appris a ecrire sans faute dans une classe d'aujourd'hui.

on apprend que ton ancetre etait bon en orthographe, et c'est tout. Wink

non ça prouve que l'orthographe est génétique

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Jeu 5 Oct - 18:22

Rolling Eyes je vois qu'il y en a qui aiment tordre le bâton... j'aime bien ça ! Razz

Disons comme ça; les enseignants du secondaire ainsi que les employeurs ayant des apprentis ont globalement constaté une tendance à la dégradation dans les compétences dites de base: lecture, écriture, calcul.

Aujourd'hui, calculer de tête le 90% de 120.- chf, écrire une lettre commerciale à la main ou lire un texte en public relève de l'exploit impossible pour certains jeunes vendeurs. Consternant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Jeu 5 Oct - 23:32

bon ben, avec ces constats c'est plus clair ! et t'as moins l'air d'etre tordu du baton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Ven 6 Oct - 11:56

Plus sérieusement je suis assez d'accord avec Hobbes, je crois en l'éducation dite classique, mais je crois également aux éducations dite "alternative" qui sont à mon avis pas incompatible, et qui d'ailleurs n'a pas attendu la réforme pour être pratiquée...

Si a titre personnel, il faut démontrer les progrès à Hugo qui vont l'encourager à travailler, je suis pas convaincue que s'il est toujours en échec on doive lui faire passer son année...

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: notes à l'école   Sam 7 Oct - 14:33

encore plus serieusement que fro ( Laughing ) je pense que l'on ne peut carrement pas comparer l'experience de nos pepes avec celle de nos bebes.

le contexte historique n'a rien a voir. depuis quelques annees, avec les nouvelles techniques de communication (mail, sms), on assiste a l'emergence de nouveaux langages. c'est indeniable!
l'evolution de la langue avance aujourd'hui par petits sauts alors qu'a l'epoque ou pepe apprenait a ecrire, la langue etait percue comme quelque chose de fige et que rien, au grand jamais, ne pourrait ebranler.
bref, rien a voir!
nos ados, qu'on le veuille ou non, sont en train de modifier la langue, et cela passe evidemment par l'orthographe.
vive le mouvement, vive la nouveaute, et donc vive les neologismes et lortograf 2 2main! cheers

longue vive a la vie, quoi! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: notes à l'école   Sam 7 Oct - 16:01

hihihi a écrit:
encore plus serieusement que fro ( Laughing ) je pense que l'on ne peut carrement pas comparer l'experience de nos pepes avec celle de nos bebes.

le contexte historique n'a rien a voir. depuis quelques annees, avec les nouvelles techniques de communication (mail, sms), on assiste a l'emergence de nouveaux langages. c'est indeniable!
l'evolution de la langue avance aujourd'hui par petits sauts alors qu'a l'epoque ou pepe apprenait a ecrire, la langue etait percue comme quelque chose de fige et que rien, au grand jamais, ne pourrait ebranler.
bref, rien a voir!
nos ados, qu'on le veuille ou non, sont en train de modifier la langue, et cela passe evidemment par l'orthographe.
vive le mouvement, vive la nouveaute, et donc vive les neologismes et lortograf 2 2main! cheers

longue vive a la vie, quoi! cheers

C'est très vrai !

Autre chose aussi : on dit toujours que les jeunes ne "lisent plus" et finalement des études ont démontré qu'avec toutes ces nouvelles technologies, ils lisent plus que nos propres parents (enfin les miens du moins, vu mon grand âge ! Very Happy ).... Bien sûr, ils ne lisent pas forcément des classiques, ils ne manipulent plus la belle chose qu'est un livre... mais ils lisent tout autant, si ce n'est plus.

Puis quand j'étais à l'école, y'avait aussi des "Hugo" de l'orthographe qui ont quand même fait quelque chose de leur vie.

Il me semble plus important de bien vivre en société que de maîtriser à 200% la langue française par exemple.
Les enfants m'ont toujours regardé avec des yeux tous ronds quand je disais que pour moi, il était plus important de savoir bien se comporter en classe, d'être sociable, agréable, de ne pas se battre et de respecter les règles de vie commune, plutôt que d'être un champion toute catégorie et d'être en même temps associal et incapable de "bien vivre ensemble".
Je disais toujours que l'on peut très bien avoir un métier à très haute responsabilité et gagner beaucoup d'argent, avoir "réussi".... et se faire jeter parce qu'on est malagréable ou peu sociable.
Pourquoi cet aspect semble si peu important aux yeux des enfants et des parents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: notes à l'école   

Revenir en haut Aller en bas
 
notes à l'école
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour ou contre l'évaluation par des notes ? Meirieu vs Brighelli
» distribution gaussienne ou pas
» Le blog d'un "odieux connard" : Billet sur "L’appel pour la suppression des notes à l’école élémentaire"
» Faut-il supprimer les notes à l'école?
» Appel de 20 personnalités (Pennac, Rufo, Rocard...) pour la suppression des notes en primaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polémiquons :: Débats :: Société-
Sauter vers: