Polémiquons

Débats et polémiques sans censure
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la vocation

Aller en bas 
AuteurMessage
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: la vocation   Mer 6 Déc - 23:34

C'est quoi ? Y'a t-il des domaines plus liés à cette notion de vocation que d'autres ?

Enseigner est-il une vocation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
merichan

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : Hong Kong
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 7:45

A mon avis...

Si certains métiers peuvent être exercés sans vocation ( prenons un exemple totalement au hasard contractuel-le)


Pour pas mal de métiers on doit avoir une vocation... pour que le métier nous apporte autant qu'il nous fait donner...

On peut enseigner sans vocation... mais l'effet sur les personnes auxquels on enseigne n'est pas le même...

Et sans vocation... aurait-on encore certains types d'artisans?

Ceci dit je pense qu'on peut avoir plusieurs vocations dans une vie, ou qu'une vocation qui nous semblait inébranlable peut céder face à une réalité trop dure à concilier avec son idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 11:43

je suis assez d'accord avec merichan, sauf que je pense que les contractuelles peuvent aussi exercer leur metier par vocation.

en tout cas ce dont je suis persuadee c'est que quelque soit le metier que l'on fasse, lorsque c'est la vocation qui nous anime on est veinard de chez veinard!
la vocation c'est trouver/donner un sens a ce que l'on fait; c'est donc extremement gratifiant et nourrissant!
vraiment precieux!

mais merichan a malheureusement raison
Citation :
une vocation qui nous semblait inébranlable peut céder face à une réalité trop dure à concilier avec son idéal.
Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 11:48

Alors je vous pose la question car c'était hier la grande discute ici ! Archi animée... lol!

Mon homme me raconte qu'au sauna, il a rencontré une prof qui se plaint de son boulot et qu'il comprend pas et blablabla...

Bref ! Je lui réponds "Le métier d'enseignant est une vocation à 200%... Si tu l'as pas, faut arrêter"...

Et là... il s'est agacé et m'a dit "Arrête avec cette histoire à la con de vocation ! Faut pas plus de vocation pour être prof qu'autre chose"....


Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !!!!!!!!!!!!! Alors là ! Pas d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 11:59

ben je suis d'accord avec ton homme ; je ne pense pas que l'enseignement (ou tout autre metier) necessite d'avoir la vocation , mais comme tu dis, si on l'a c'est benefique pour tout le monde.

et ce que j'entends aussi chez toi, c'est qu'en fait , tu aimerais qu'avoir la vocation soit un pre-requis pour obtenir un post d'enseignement. c'est ca?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 12:18

Ben je pense qu'il faut l'avoir, car je ne pense pas l'avoir moi-même et que çà m'a moulue...

C'est un métier de plus en plus exigeant et où si tu mets pas tes tripes... tu fiches les gamins en l'air.

J'entends par là qu'il faut aimer, adorer passionnément ce métier et vouloir donner tout ce qu'on a. J'en connais des passionné(e)s.... moi j'en fais pas (plus) partie.

Concevoir une situation d'apprentissage, j'entends par là, sortir le truc béton et pas la page et l'exercice n° untel....çà demande vraiment un don d'après-moi qui n'est pas inné et donné à tout le monde. çà demande vraiment de la passion, de l'attention, du feeling... j'sais pas comment dire.

Je l'ai senti chez certain collègue et moi.... plus du tout. J'étais moulue, usée.... J'ai pas la passion de ce métier. Je crois pas... Ou plus du moins. C'est en çà que j'arrive à dire que c'est une vocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 12:29

Moi, j'ai une question vraiment bête... c'est quoi ce que vous appelez la vocation ?
- un talent particulier pour quelque chose
- la capacité et le désir d'exercer unes profession quelques en soient les difficultés
- un sentiment de devoir remplir une mission
- l'impression d'être appelé par les personnes pour qui l'on travaille
- un mélange de compétences et/ou prédestination particulièrement en adéquation avec les tâches associées à un métier
- autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 12:55

autre lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 12:56

C'est pas bête du tout ta question, car c'est ce que j'ai tout d'abord cherché à définir hier soir.

Pour moi, la vocation c'est à la fois avoir un talent particulier pour quelquechose associé à la passion de cette chose.

En l'occurence, il me semble que pour enseigner, il faut avoir cette passion de vouloir mener les élèves à quelque chose et de prendre plaisir à chercher les moyens adéquats pour parvenir à cette fin.

Si t'en a rien à cirer des gamins que tu as dans ta classe, et si tu n'as pas envie de te creuser un peu les méninges pour que la pédagogie que tu leur propose soit adaptée à leurs besoins... faut faire autre chose. Je peux pas être d'accord pour dire que c'est donné à tout le monde. Parce que j'ai le sentiment que çà ne m'est pas donné à moi... ou plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy

avatar

Nombre de messages : 416
Localisation : Chêne-Bourg
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 13:30

Hobbes a écrit:
. c'est quoi ce que vous appelez la vocation ?

- un sentiment de devoir remplir une mission

Dans mon sens, c'est le sentiment/l'envie de VOULOIR remplir une mission.. quelques que soients les contraintes..

La seule vocation que j'ai, c'est d'être une bonne mère...et d'être moi.

maintenant on peux tout redéfinir.. qu'est-ce qu'une bonne mère? qu'est-ce qu'un bon profl..etc..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 13:31

galipette a écrit:
Pour moi, la vocation c'est à la fois avoir un talent particulier pour quelquechose associé à la passion de cette chose.
Ok avec cette définition

Citation :
En l'occurence, il me semble que pour enseigner, il faut avoir cette passion de vouloir mener les élèves à quelque chose et de prendre plaisir à chercher les moyens adéquats pour parvenir à cette fin.
Moins d'accord avec ça. Parce que tu remplace implicitement la capacité par la volonté, et présume que la compétence essentielle d'un prof soit la recherche de compétences des élèves. Je ne suis pas certain que ces critères soient les meilleurs. Je m'explique:

On connait tous le profil type du jeune prof: passionné, sympa, idéaliste, jeune, qui veut changer le monde et la relation des élèves avec l'enseignement. Prouver qu'on peut être "partenaires et complémentaires" au lieu de "supérieurs et autoritaires". En général, les classent reniflent le pigon à la première seconde, et les profs comme ça tiennent 6 mois, font une dépression, et reviennent aigris après 6 mois d'arrêt maladie. Pour ne plus se faire marcher sur les pieds, ils deviennent hyper stricts et acariatres. Après quelques années, ils se détendent enfin, et deviennent finalement de bon profs, respectés mais humains.

Bref, pour un jeune prof, je pense que, paradoxalement, il est peut-être mieux, pour sa qualité d'enseignement, qu'il soit un peu fonctionaire, limite mou et borné, mais inébranlable, qu'électron libre ridicule faisant subir les affres de sa crise d'adolescence mal terminée envers le système à ses élèves qu'il prend ainsi en otage.

Donc, parfois, la vocation n'est pas dans la passion, mais dans la patience. Non pas dans l'éclat, mais dans la capacité à faire son devoir dans l'ombre. Non pas dans la créativité, mais dans la régularité. J'ai un respect immense pour ces horlogers que j'ai vu passer des journées à monter une montre mécanique. Ils n'inventent rien, ils font un Légo, toujours le même. La perfection de leur travail, c'est de faire toujours le même Légo sans faute. Ou de ses maquilleuses, coiffeuses, perleuses, petites mains de la haute couture, marins pêcheurs, maçons, charpentiers, balayeurs, etc, etc, qui font leur travail répétitif dans la discretion, et parfois même sous le regard de dédain de notre société, pour le bonheur ou la gloire des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 16:07

Alors je vois çà un peu autrement que toi Hobbes.

Il me semble malheureusement qu'il y a des métiers à vocation et d'autres pas.

Attention !!!!!!!!!!!!! Je ne mets pas plus de valeur à un métier à vocation qu'à un autre... Mais donc si on est d'accord avec ma définition cela veut dire que c'est une passion, un rêve... or, je ne sais pas si être balayeur, éboueur ou travailler à la chaine chez Renault soit une vocation.... dans le sens "rêve".... (après je reste convaincue qu'il faut des qualités très précises et que ce n'est pas donné à tout le monde. )

Alors je dis de suite que j'ai plus de respect encore pour des personnes qui n'ont pas la chance d'exercer leur passion et qui le font quand même bien et avec coeur. Je trouve cela d'autant plus admirable que cela leur coûte d'avantage certainement. Vous me suivez ?

C'est une chance d'après moi de pouvoir vivre en faisant quelque chose que l'on aime et pour lequel on a des prédispositions (ou un don ?).... alors ce n'est pas forcément "admirable" si cela est d'autant bien fait, dans les règles de l'art... puisque c'est un plaisir de le faire.

D'autre part, je crois que la vocation n'est pas uniquement (et heureusement !) professionnelle et que comme Amy le dit à juste titre, on peut aussi avoir la vocation à être parents, ou à exceller dans tout autre chose et y prendre plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 16:40

C'est vrai que quand j'entends ma soeur dire qu'elle préfère se lever à 3h du mat un dimanche matin pour aller planter des vis dans le tibia d'un nourisson que de s'installer tranquile dans un cabinet avec des heures de bureau... je me dis que si ce n'est pas de la vocation, c'est de la folie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 17:44

Hobbes a écrit:
C'est vrai que quand j'entends ma soeur dire qu'elle préfère se lever à 3h du mat un dimanche matin pour aller planter des vis dans le tibia d'un nourisson que de s'installer tranquile dans un cabinet avec des heures de bureau... je me dis que si ce n'est pas de la vocation, c'est de la folie !

l'interet du boulot n'est pas forcément lié à une vocation

la vocation c'est accepter d'être payer au lance pierre pour le travail qu'on réalise, alors qu'on pourrait être nettement mieux payer ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 18:16

...comme, par exemple, être nettement moins bien payé pour faire 60 heures par semaines et des nuits et week-end de garde qu'un chirurgien esthétique qui se rempli les poches largement avec un petit 35 heures ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
hihihi

avatar

Nombre de messages : 3342
Age : 80
Localisation : je prendrais bien une bonne grillade, moi...
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 18:26

ben disons qu'il n'ont pas la meme vocation, c'est tout!
celle de ta soeur est peut-etre de contribuer au bien-etre des enfants qui souffrent , alors que celle du chir. esthet est peut-etre de s'assurer de son bien-etre et de celui de ses proches. tout ce temps gagne , il le passe peut-etre avec ses enfants ou sa grand-mere souffrante, he! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
williamsheller

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 39
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 18:41

Pour moi, vocation évoque le fait d'être appelé par une activité, un type de vie... Ce peut être l'enseignement, les soins, créer des mécanismes etc... Je conçois qu'un policier ait une vocation.... J'ai idée que si on est "appelé", c'est que l'on a des prédispositions. J'ai idée que la vocation est du domaine du plausible, du concret... Après chacun se donne les moyens d'arriver ou pas....Et donc contrairement à toi Galipette, je ne considère pas que vocation et passion soient similaires, dans la mesure où la passion passe par dessus tout raisonnement et ce n'est pas parce qu'on est passionné qu'on est doué.... Et pour moi la passion est synonyme de souffrance, comme l'origine latine du terme l'indique d'ailleurs...

En ce qui me concerne: je suis une passionnée d'écriture, mais n'ayant pas reçu le don, je dois lutter et souffrir pour arriver à produire quelque chose qui soit en accord avec moi. Jeune, on me percevait comme naïve de par mes écrits, alors qu'à l'intérieur j'étais plutôt avancée... Aujourd'hui cela va mieux, mais je suis toujours en lutte....

Et j'aime beaucoup ce que Hobbes a écrit qui résume assez ma pensée, même si je n'aurais pas utilisé le terme patience (trop proche de passion de par son étymologie, donc impliquant la souffrance), mais douceur...
Citation :
Donc, parfois, la vocation n'est pas dans la passion, mais dans la patience. Non pas dans l'éclat, mais dans la capacité à faire son devoir dans l'ombre. Non pas dans la créativité, mais dans la régularité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 19:18

Hobbes a écrit:
...comme, par exemple, être nettement moins bien payé pour faire 60 heures par semaines et des nuits et week-end de garde qu'un chirurgien esthétique qui se rempli les poches largement avec un petit 35 heures ?

pour moi ça se rapproche plus, du moment qu'on passe ses 60 heures par semaine à faire de l'esthétisme pour des personnes qui sont dans un besoin que pour remonter des poitrines. Après entre un chirurgien esthétique et un pédiatrique il me semble qu'il y a juste un monde.

Quant aux poches largement remplies au 35 heures, ça tient plus de la croyance que de la réalité... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Jeu 7 Déc - 20:21

williamsheller a écrit:
Et donc contrairement à toi Galipette, je ne considère pas que vocation et passion soient similaires, dans la mesure où la passion passe par dessus tout raisonnement et ce n'est pas parce qu'on est passionné qu'on est doué....


Non en effet vocation et passion ne sont pas similaires, parce que je pense que la passion est une des composantes de la vocation... mais pas seulement çà.

Je crois qu'il faut à la fois le don (le savoir-faire inné) et l'amour de ce que l'on veut faire.

C'est un peu comme la vocation religieuse... Je peux aimer mon Dieu, mais ne pas avoir le don pour entrer en religion pour de multiples raisons...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
williamsheller

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 39
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Ven 8 Déc - 13:00

galipette a écrit:


Non en effet vocation et passion ne sont pas similaires, parce que je pense que la passion est une des composantes de la vocation... mais pas seulement çà.
....

C'est un peu comme la vocation religieuse... Je peux aimer mon Dieu, mais ne pas avoir le don pour entrer en religion pour de multiples raisons...


Pour moi la passion n'est pas une composante obligatoire de la vocation, à cause de la souffrance.... (je me tiens à mon raisonnement de base, je suis têtue comme une mule...

Quant à la vocation religieuse, il est vrai qu'on peut ne pas pouvoir rentrer dans les ordres, mais de ce que j'ai eu lu (et retenu Wink ), c'est surtout lié à une notion d'extrémisme et donc de "passion" quelque part.... Tu me suis? donc ce n'est pas une réelle vocation au sens du terme.

Pour prendre un exemple de ma famille, mon papa a eu dans ses jeunes années un dilemne entre vocation et passion:

- La passion: le football. A joué a très haut niveau, avait été repéré en son temps par des professionnels pour aller plus loin...

- la vocation: la médecine de campagne, au sens noble du terme, à savoir soigner certes, mais quelque soit l'état du porte-monnaie du patient (serment d'Hippocrate)... Il a eu donné des médoc pris sur son argent personnel etc... Il a eu accompagné des gens dans la mort et la douleur, il a eu aidé des femmes à accoucher.... Non pas par passion justement, mais parce qu'il savait qu'il avait quelque chose à faire dans ce domaine là, parce qu'il était prédisposé... et même s'il n'était "que" médecin généraliste, il était très réputé... certains de ses patients ont voulu lui payer le trajet de la Provence à la Lorraine pour qu'il vienne les soigner, mais dans la discrétion... et je crois que tu n'as ce genre de chose qu'en cas de vocation, car comme mentionné par Hobbes si joliment (et que j'ai retravaillé):

Donc, parfois, la vocation n'est pas dans la passion, mais dans la douceur. Non pas dans l'éclat, mais dans la capacité à faire son devoir dans l'ombre. Non pas dans la créativité, mais dans la régularité.

Il a fait son choix à 20 ans (ben vi, il avait redoublé sa seconde, sa première et sa terminale, comme quoi Wink !!!!) et en a été heureux... même si c'était dur parfois, alors que la passion l'aurait certainement mené, à court terme, à de la souffrance, voire une certaine auto-destruction vu son caractère, mais ça, c'est une autre histoire...


Voilà Galipette.... Au fait, j'aime beaucoup tes questionnements, qu'ils soient sérieux, ou plus légers (comme le sujet sur ton homme auxquels d'autres ont très bien répondu...) et les réponses aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maryline



Nombre de messages : 337
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: la vocation   Sam 9 Déc - 0:10

Hobbes a écrit:
C'est vrai que quand j'entends ma soeur dire qu'elle préfère se lever à 3h du mat un dimanche matin pour aller planter des vis dans le tibia d'un nourisson que de s'installer tranquile dans un cabinet avec des heures de bureau... je me dis que si ce n'est pas de la vocation, c'est de la folie !
non, c'est de la concience professionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: la vocation   Sam 9 Déc - 1:35

ha j'aurai pas mis dans la conscience professionnel. Hormis cela, ta soeur peut être en vocation face à son métier, mais c'est pas sur ce point où j'y aurai vu la vocation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
galipette

avatar

Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: la vocation   Sam 9 Déc - 12:47

maryline a écrit:
Hobbes a écrit:
C'est vrai que quand j'entends ma soeur dire qu'elle préfère se lever à 3h du mat un dimanche matin pour aller planter des vis dans le tibia d'un nourisson que de s'installer tranquile dans un cabinet avec des heures de bureau... je me dis que si ce n'est pas de la vocation, c'est de la folie !
non, c'est de la concience professionnelle.

Ah non ! Rien à voir... vocation et conscience professionnelle sont deux choses bien distinctes.

On a de la conscience professionnelle par respect pour les personnes à qui l'on a affaire et pour être en paix avec soi-même.

Mais là, elle énonce clairement qu'elle préfère faire çà que d'être tranquillement dans un bureau. Elle pourrait avoir quelque chose de plus facile, mais elle est animée par l'amour de ce qu'elle fait.

Enfin c'est mon interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la vocation   

Revenir en haut Aller en bas
 
la vocation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rappel sur la vocation de Te Deum
» Cet appel est-il « pour tous »? La sainteté, une vocation pour tous
» La vocation et le ministère du prêtre dans l'Église - vidéo
» La vocation des laics selon le catéchisme
» La vocation de la musique sacrée est d'élever l'âme en prière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polémiquons :: Débats :: Philosophie-
Sauter vers: