Polémiquons

Débats et polémiques sans censure
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Banlieu française

Aller en bas 
AuteurMessage
Fro

avatar

Nombre de messages : 2997
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Banlieu française   Jeu 1 Fév - 12:24

Selon vous les médias exagèrent ils le climat et l'insécurité des banlieux française ?

_________________
le bonheur se cache parfois dans une tartelette aux fraises

Chupa chups pro...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
goal

avatar

Nombre de messages : 521
Age : 49
Localisation : Vernier
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Banlieu française   Jeu 1 Fév - 13:28

"c'est de la racaille à nettoyer aux carchères" c'est pas moi qui le dit !

Je crois que c'est encore une fois l'exemple d'urbanisation le plus catastrophique, on peut assimiler les banlieues françaises à ces fameux "ghettos" tant décriés par le passé aux US et cette violence/insécurité en est la résultante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lisl

avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Banlieu française   Jeu 1 Fév - 14:17

Pour bien répondre, il faudrait faire un petit séjour dans une banlieue française.

Ma soeur vit à Avignon depuis de nombreuses années et je me souviens qu'il y a environ 6 ans, quand elle n'avait pas encore son permis de conduire et qu'elle devait utiliser les transports publics pour se rendre au supermarché à l'extérieur de la ville, les bus ne s'arrêtaient plus à certaines stations situées au coeur des banlieues compte tenu du climat de violence et d'insécurité qui y régnaient.

A l'époque, les média couvraient moins ce thème voire pas du tout donc je ne pense pas qu'aujourd'hui ils exagèrent le phénomène : ils le rendent simplement visible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: Banlieu française   Jeu 1 Fév - 15:05

Je crois qu'il existe une réelle tension dans certaines cités. En particulier entre police et jeunes immigrés. Maintenant, il faut savoir éviter amalgame et paranoïa, comprendre les logiques du milieu.

Une mère de famille musulmane voilée allant faire ses courses à pied avec ses 2 enfants dans le pousse-pousse ne se fera pas harceler sexuellement, ni dépouillée de ses biens. Le cadre dynamique blanc du XVe débarquant pour la première fois dans la cité avec son Audi TT pour aller boire un verre chez sa secrétaire vers 23h ne retrouvera probablement pas grand chose de ses pneus ou de son autoradio 1h plus tard. Et s'il repart avec la fille, cette dernière va se faire agresser verbalement pendant des semaines j'imagine.

Les jeunes désoeuvrés pensent souvant que, l'ascenseur social étant en panne, le meilleur moyen de "devenir quelqu'un" et donc de ne plus être harcélé par une police qu'ils sentent raciste est d'avoir de l'argent, beaucoup d'argent. Donc ils se lancent dans le trafic en se disant "ça passe ou sa casse". Et ça casse le plus souvent, avec la violence connue que certains trafics illégaux génèrent, entre dealers, victimes et forces de l'ordre.

J'ai eu l'occasion une fois de rencontrer des représentant du conseil communal des jeunes de Villeurbane. Visiter leur cité m'a choqué. Comment peut-on, désolé du terme, mais il n'y en a pas d'autres, parquer des êtres humains comme des poules de batterie ? Chaque groupe éthnique a son ou ses blocs de la cité, loin de la ville. Comment peut-on imaginer de l'intégration quand le dernier bus rentre à 23h ? Evidemment, ça n'excuse pas le fait de foutre le feu à la salle de sport tant attendue par les jeunes enfin finie. Mais ça explique un peu, quand on réalise que, pour certains jeunes, tout ce qui vient de l'Etat est mauvais, parce que ce dernier "les baise".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
williamsheller

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 39
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Banlieu française   Jeu 1 Fév - 18:33

J'ai donné des cours d'anglais à la fac d'éco de Marseille, dans les quartiers Nord... ai vécu en périphérie des quartiers dits sensibles d'Aix en Provence... et ai vécu en Suisse 5 ans à Crissier, à côté de Renens, ville réputée pour le grand nombre d'étrangers y vivant...

A Marseille, je me suis arrangée pour donner les cours le matin... je ne voulais pas rentrer le soir, parce que mon trajet pour aller prendre le bus était pas terrible que ce soit à Aix ou Marseille. A Crissier, pour être rentrée de nombreuses fois à pieds, jamais eu de souci... parfois des bizarres, mais rien d'oppressant comparé à la France..

Pourquoi une telle différence?

- l'urbanisation, mentionnée par goal... A résumer en ghettoisation.... comment s'intégrer quand on se retrouve entre gens d'une même langue... Je pense notamment aux femmes, souvent au foyer, et dont on sait
1.qu'elles sont essentielles à la transmission de la langue
2. qu'elles sont plus sujettes à l'insécurité linguistique, et sauf erreur transmettent ce sentiment à leurs enfants

- le type d'immigration:
Sauf erreur, en Suisse il y a eu peu d'immigration musulmane ou Africaine jusqu'à une dizaine, voire quinzaine d'années... Il y a eu un flot d'immigrants italiens, portugais, espagnol etc.... des personnes qui avaient une des religions "traditionnelles" de Suisse Alors qu'en France, on a eu dès les années 60, sur 100 immigrés, 50 venaient d'Espagne ou du Portugal et 50 de pays non chrétiens.. proportion qui est aujourd'hui d'environ 30 -70...

- le contexte linguistique
les portugais, espagnols ont une langue proche des nôtres dans le sens où ils peuvent passer pour tessinois pas doué pour les langues (jamais rencontré, mais bon... Razz ).. et l'Helvétie est habituée au multilinguisme... Aujourd'hui, les gens venant de pays slaves, d'Afrique ou d'ailleurs ne parlent, en général, pas une langue qui ressemble à l'une des nôtres... donc souci au niveau de l'acquisition du langage...
La France quant à elle n'a pas de tradition de multilinguisme... nos dialectes et patois ont quasi disparu, sauf dans des régions comme la Bretagne par exemple... et l'école française n'a jamais été tolérante ceux qui ne maîtrisent pas cette langue parlée sommes toutes depuis 14-18 et langue maternelle depuis si peu de temps à l'échelle de l'Histoire... N'ayant plus l'habitude du multilinguisme (patois dialectes etc...), il est dur pour quelqu'un ayant un accent étranger, avec fautes de syntaxe, grammaire de s'intégrer...

Après, il faut savoir toute proportion garder... Il y a des non chrétiens qui sont très bien intégrés (et on rencontre des populations chrétiennes très sectarisées...)... Mais en raison de leurs traditions et par rapport au point d'avant, il me semble que l'intégration est d'autant plus difficile...
Par ailleurs, en y pensant, je crois que le quartier de la Bourdonnette à Lausanne rencontre depuis une petite dizaine d'année des problèmes, qui, s'ils n'ont rien de comparables à ce qui se passe en région parisienne, à Strasbourg ou Marseille, sont "choquants" à l'échelle helvétiques. Il y a une dizaine d'années le mélange suisses- chrétiens - non chrétiens était peut-être meilleur que maintenant...


Pour revenir à ta question Fro, je ne sais pas si les médias exagèrent... Mais au vu de ce que j'ai écrit, et au vu du toujours plus de consommation de notre société (natel à 5 ans, baskets Nike ou Adidas à 6 etc etc) et du pouvoir qu'on attribue aux gens qui consomment et paraissent... J'aime bien l'exemple de Hobbes et du gars à l'Audi TT.. Sûrement qu'il y a des problèmes, non négligeables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernana

avatar

Nombre de messages : 2031
Localisation : Neuchâtel
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Banlieu française   Ven 9 Fév - 22:37

Je pense que les média ne montrent pas les vrais problèmes. Ce que vivent concrêtement les gens là-bas. Ils parlent des émeutes, des choses plus spectaculaires. Mais la situation dans les banlieues est difficile, à cause du climat qui y règne. On est isolé c'est un autre univers.

Pour avoir vécu dans un quartier difficile en France, je peux dire qu'en tant que jeune femme blanche c'est vraiment pénible. Parfois j'envais ces filles voilées qui se promènent tranquillement alors que nous on se fait traiter de salopes à tous les coins de rue. Je me suis souvent demandé si le voile c'est pas juste pour que l'on leur fiche la paix...

Mon fils (de couleur) était un bouclier pour moi... Sans lui je n'osais pas aller faire mes courses à pieds car clairement harcelée. C'est grave quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supernana

avatar

Nombre de messages : 2031
Localisation : Neuchâtel
Date d'inscription : 05/07/2005

MessageSujet: Re: Banlieu française   Ven 9 Fév - 22:51

Pour la cause de ce malaise, le chômage, l'exclusion.

Pour s'intéger dans un pays, il faut du travail. Le travail et l'école ce sont des hauts-lieus d'intégration.
Celui qui travaille rencontre les "locaux", celui qui travaille voit qu'il a un avenir en France.
Pour l'école, il faut remodeler la carte scolaire. Il faut mélanger les élèves.

Pareil pour les logements, on a casé ces gens dans les mêmes barres d'immeubles... Loin des bons français qui ne voulaient pas les voir dans leur quartier. Il suffit de la volonté politique - et des sous- pour casser ces banlieues. Et si les communes rempliçeaient leur exigence d'un quotas de 20% de logements sociaux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goal

avatar

Nombre de messages : 521
Age : 49
Localisation : Vernier
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Banlieu française   Lun 12 Fév - 10:07

Citation :
quotas de 20% de logements sociaux?

Dans le fonds tu as entièrement raison (l'idée de mélanger), mais à Genève une loi (pour chaque nouvelle construction il y avait l'obligation de créer 1/3 de logement sociaux) dans ce sens vient de "mourir".
Car elle a été dans un certain sens responsable de la crise du logement à Genève, les promoteurs se "rattrappant" sur les loyers libres (non-contrôlé par l'Etat) pour rentabiliser leurs affaires. Les entrepreneurs finissant par être trop "dirigé" ont abandonné petit à petit le terrain au seule et unique construction "étatique" ou là les logements sociaux représentent 80% et les problèmes ont surgis même s'il ne sont en rien comparable avec ceux des banlieues françaises. Tout est dans la proportion et 20% me semble tout à fait correct, perso j'habite un quartier où c'est à peu près le prorata qui y est appliqué et tout se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hobbes

avatar

Nombre de messages : 3257
Date d'inscription : 24/06/2004

MessageSujet: Re: Banlieu française   Lun 12 Fév - 12:38

Sujet un peu en marge, mais qui me frappe. J'ai pas mal lu ces temps les journeaux. Ce qui me frappe c'est que, dans la majorité des cas de violence, entre voisins, jeunes, etc. non suelement les protagonistes se connaissaient, mais les journeaux ajoutent très souvent "et entretenaient des différents / une rivalité / échangaient des mots depuis de nombreux mois". Et si la carence principale, c'était l'incapacité à gèrer le conflit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://polemiquons.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Banlieu française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Banlieu française
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)
» La Marine Française du Premier Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Polémiquons :: Débats :: Société-
Sauter vers: